Greenwashing, comment éviter cette pratique pas toute rose ?

person Posté par: Estrella Beuve--Helissey list Dans: Nos conseils consommateurs Le: comment Commentaire: 0 favorite Vues : 159

Le greenwashing utilise des arguments "verts" pour attirer le client dans sa recherche de produits respectueux de son corps et de la planète alors que ceux-ci ne reflètent pas l'entièreté de la réalité. Voici nos conseils pour éviter de se faire avoir par cette pratique fallacieuse !

Greenwashing, comment éviter cette pratique pas toute rose ?

 n1fUXBo3Vh8wVXPF5oudnOB5p8WaGRqUTu8mUI934NQgmYWN6aJc-hs2LBlvmRBdsCLBfaAQO5MLGwtbYxTvgSGNQ8TKl7OpmyyVucK4HEBEmAySOlFOztyWUc7r2WlxARtaAXxb

En 2015, la France se place comme le premier producteur de cosmétiques grâce à une production équivalente au tiers de la production mondiale. Mais parmi ces produits d’hygiène, nombreux sont ceux ayant un impact désastreux sur l’environnement. Pour remédier à cela, certaines entreprises favorisent au maximum l’utilisation de produits et procédés naturels et écologiques. Tandis que d’autres ne font que le prétendre…

L’écoblanchiment, ou ce qu’on nomme le plus souvent le greenwashing, consiste à donner une image verte et naturelle à une marque (de cosmétique, de vêtement, de nourriture…) afin de s’attirer les faveurs des consommateurs souhaitant consommer de manière plus responsable. Il s’agit pour de nombreuses entreprises de créer l’illusion d’une marque éco-friendly au travers de différentes pratiques alors même que leurs engagements environnementaux sont minimes, voire, n’existent pas du tout.

Mais que faire pour éviter de succomber au charme de ces entreprises adeptes du greenwashing ? New Age vous offre quelques conseils pour vous aider à démêler le vrai du faux !

#1 L’habit ne fait pas le moine.

Surtout, ne vous fiez pas aux couleurs vertes, beiges et motifs végétaux que les marques apposent sur les contenants et emballages des produits ! Ces derniers envoient un mauvais signal cognitif. En effet, dans notre cerveau, les couleurs sont associées à des sentiments et à des concepts. Utiliser des packaging verts, c’est donc influencer le consommateur pour qu’il associe le produit à la nature et donc à quelque chose de bon, aussi bien pour lui que pour la planète.

Packaging vert et motifs végétaux qui influencent le consommateur dans son achat responsable

#2 Avoir le souci du détail.    

Ne vous contentez pas des termes trop généraux. Un produit « naturel », « végétal » ou « Zéro% quelque chose » est une belle promesse mais prenez vraiment le temps de lire et de déchiffrer plus en profondeur. Regardez la composition détaillée du produit, il se peut qu’un ingrédient soit des plus naturels mais que le reste laisse à désirer… Si vous retrouvez les termes : parabène, silicone, paraffine, phtalate, triclosan… méfiez-vous ! Petite astuce : Les produits naturels sont souvent mentionnés par leur appellation latine tandis que les produits chimiques apparaissent en anglais. Et si vous avez encore du mal à lire une étiquette, vous pouvez télécharger l’application INCI Beauty ou Clean Beauty pour vous aider à analyser les composants de vos cosmétiques.

Lire une étiquette - INCI - liste des ingrédients - composition cosmétique

#3 Faire la belle.        

La liste d’ingrédients évoquée ci-dessus regroupe la majeure partie des ingrédients que ne doit pas contenir un produit pour obtenir des labels bio. Alors si possible, favorisez les produits avec des labels ou des certifications qui seront donc plus sains. Parmi eux, on retrouve la certification COSMOS d'Ecocert, Cosmébio ou bien l’Eurofeuille.

    ECOCERT COSMOS, certification pour les cosmétiques biologiques ou naturels COSMEBIO, label des cosmétiques bios et naturels avec une démarche éthique globale.  EU organic logo

En parallèle des labels, il existe aussi des mentions qui viennent les compléter comme Nature & Progrès ou Slow Cosmétique. Cette dernière est délivrée chaque année à des marques de produits cosmétiques aux  composants et marketing éco-responsable.

                                 NATURE & PROGRES, la mention des produits alimentaires et cosmétiques respectueux de l’environnement, des hommes et des animaux.    SLOW COSMETIQUE, label remis à des produits aux formules propres et au marketing raisonnable.

Mais attention ! Ne pas avoir de label ne signifie pas que le produit n’est pas naturel et écologique ! Obtenir un label représente souvent un coût conséquent que certaines marques des plus naturelles et artisanales ne peuvent malheureusement pas se permettre.

 

#4 Toujours plus loin, toujours plus haut !

Avoir un produit à la fabrication raisonnée est une chose, mais qu’en est-il de l’entreprise elle-même ? N’hésitez pas à vous renseigner sur la marque ! S’il existe, cherchez le rapport de responsabilité sociétale (rapport RSE) sur leur site internet. Il s’agit d’un document relatant des actions et décisions prises en lien avec les problématiques sociétales et environnementales ainsi que leurs résultats. Le rapport RSE est donc une représentation large et concrète des principes éthiques et responsables d’une entreprise.  

Le greenwashing n’est donc qu’un simple outil commercial cachant bien souvent de nombreuses failles. Il est préférable de savoir les repérer afin de mieux favoriser les produits sains et les marques transparentes. On espère donc que cet article vous aura aidé à mieux comprendre la définition de ce phénomène grandissant et vous guidera dans la recherche de vos cosmétiques afin qu’ils soient le plus adaptés à vos besoins et à la planète. En attendant, on vous laisse faire un tour sur la boutique New Age pour vous inspirer !

A très vite !

Source : Les parfums et produits pour la toilette, un atout pour la France - Insee Focus - 90

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

A votre avis !

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • S'inscrire

S'inscrire

Vous avez déjà un compte?
connectez-vous Ou réinitialiser le mot de passe