Par le contrat CAPE, New Age devient l'hébergement juridique du projet de la jeune pousse. Tous les aspects administratifs, comptables, fiscaux, assurantiels, et juridiques sont mutualisés et rattachés à sa maison mère New Age. La jeune pousse peut se focaliser sur le développement de son produit et de son offre. 

Cela permet une économie pour le porteur de projet par rapport à l'immatriculation d'une entreprise :

Les frais de création d’entreprise (dépôt des statuts, frais d’immatriculation, annonce légale), et les charges fixes d’une structure juridique, tel que :

  • compte bancaire professionnel,

  • taxe CFE,

  • expert comptable,

  • assurance responsabilité civile professionnelle.

Juridiquement, c'est en tant que salarié que la jeune pousse pratique son activité.

Professionnellement et économiquement, chaque porteur de projet est bien entrepreneur de son propre projet démarchant sous sa marque commerciale sa clientèle, finançant sur le chiffre d’affaires de son activité son salaire ainsi que les cotisations sociales afférentes, les frais professionnels et la participation aux fonctions mutualisées de l'association.

  • registre

Nouveau compte S'inscrire